Communiqués et dossiers de presse

Accidentologie : un bilan 2015 mitigé en Gironde (29/01/16)

 
 
Accidentologie : un bilan 2015 mitigé en Gironde (29/01/16)

Le département de la Gironde enregistre une hausse de 65,5 % du nombre d'accidents mortels sur les route en 2015, soit 40 décès de plus qu'en 2014. Cependant, sans l'accident de Puisseguin, qui a fait 43 victimes le 23 octobre dernier, la courbe de la mortalité routière serait à la baisse en Gironde : 58 tués en 2015 contre 61 en 2014 et 80 en 2013.

Le nombre de blessés augmente (+7,5%), passant de 1 984 blessés en 2014 à 2 132 en 2015, tout comme le nombre d'accidents corporels (+5,7%) qui passe de 1 626 accidents en 2014 à 1 719 en 2015. Pour autant, en excluant le drame de Puisseguin, l'augmentation de la mortalité reste contenue ce qui signifie que la gravité des accidents diminue. C'est le résultat de la politique de sécurité routière grâce aux limitations de vitesse, aux contrôles routiers et aux radars fixes et mobiles.

En 2015, les principales causes de mortalité restent la vitesse (31%), le refus de priorité (15,5%), l’alcool (12%) et les stupéfiants (4%). Les jeunes de moins de 25 ans et les conducteurs de deux roues motorisés restent les plus vulnérables, représentant respectivement 22 % et 19 % des tués.

Les efforts doivent se poursuivre en 2016 pour faire durablement baisser le nombre des accidents et blessés, et faire reculer significativement le nombre de tués sur les routes du département. Le préfet de la Gironde, Pierre DARTOUT, demande aux services de Police, Gendarmerie et CRS Compagnies républicaines de sécurité d'intensifier encore davantage l'activité, de renforcer les contrôles et de les porter sur les axes les plus accidentogènes du département.