Communiqués et dossiers de presse

Accueil des demandeurs d'asile en Gironde (21/09/2015)

 
 

Suite à la réunion des maires qui s'est tenue le 12 septembre dernier à Paris en présence du Premier ministre et du ministre de l'Intérieur, pour définir les modalités d'accueil de 24 000 demandeurs d'asile arrivés en Europe en provenance des zones de guerre du Moyen Orient et de la Corne de l'Afrique , Pierre DARTOUT, préfet de la région Aquitaine, préfet de la Gironde, a réuni vendredi à la préfecture, les parlementaires, les représentants de Bordeaux Métropole, du conseil départemental, du conseil régional, de l'association des maires de la Gironde, ainsi que les acteurs associatifs et les bailleurs sociaux, afin d'organiser de façon concertée l'accueil des demandeurs d'asile qui pourraient être orientés vers la Gironde.

Tous ont affiché une volonté de travailler ensemble à l'accueil de ces personnes et de participer ainsi à l'effort de solidarité nationale.

La mise en œuvre de cet accueil nécessite en effet une coopération très forte entre l'Etat, responsable de la politique de l'asile, les collectivités locales et les opérateurs qui peuvent mettre en place des solutions d'hébergement, de logement durable et d'accompagnement pour ces personnes.

Elles personnes devront être d'abord hébergées de façon provisoire en attendant l'issue de leur demande d'asile instruite par l'OFPRA. Des solutions d'hébergement et des mesures d'accompagnement devront ensuite être proposées aux personnes qui auront obtenu le statut de réfugiés.

Un formulaire vient d'être envoyé à chacun des maires du département pour recenser toutes les propositions de places d'hébergement pour demandeurs d'asile en Gironde (bâtiments actuelllement inoccupés appartenant à la commune : centre de loisirs, annexe d'école, de collège, de lycée, camping municipal, gîte communal, logement social, résidence ou foyer étudiant...).

En parallèle, le préfet a annoncé l'ouverture d'ici la fin de l'année de 74 places supplémentaire dans les centres d'accueil pour demandeurs d'asile (CADA), qui s'ajouteront aux 357 places déjà ouvertes en Gironde, d'autres projets sont susceptibles de voir le jour.

Deux groupes de travail vont être créés, l'un chargé de réfléchir à l'accompagnement et à l'insertion de ces personnes, et l'autre chargé de travailler aux questions d'hébergement et de logement.

Le secrétaire général de la préfecture de la Gironde, Jean-Michel BEDECARRAX, nommé en début de semaine coordinateur départemental pour l’accueil des réfugiés, assurera le suivi de ce dossier en lien avec les acteurs locaux.