Communiqués et dossiers de presse

Adoption d'une motion dans le cadre de la lutte anti-terroriste (12/02/15)

 
 

À l’occasion de la réunion annuelle du conseil départemental pour les anciens combattants et victimes de guerre de la Gironde qui s’est tenue à Bordeaux le 20 janvier 2015 à la préfecture, les anciens combattants ont adopté la motion suivante proposée par Roger JOLY, président de l’association des déportés, internés et familles des disparus de la Gironde :

« En ce début d’année, des événements tragiques ont abouti à la mort de citoyens français. L’intolérance et le fanatisme en ont été les moteurs.
L’exécution de journalistes, de policiers, de membres de la communauté juive a bafoué la liberté d’expression, la loi et le droit, la fraternité.
Les anciens combattants girondins, issus de tous les conflits du XXème et du XXIeme siècles qui les ont conduits à défendre la Liberté et le Droit au nom de la France, s’élèvent avec force contre ces nouvelles formes de barbarie et appellent à l’apaisement et à la paix sociale de leur pays.»

Crée pendant la 1ère Guerre mondiale, l’office national des anciens combattants et victimes de guerre, établissement public d’État, exerce les missions de reconnaissance et de réparation de la nation envers les personnes affectées par la guerre ainsi qu’une mission de solidarité (aides financières variées, assistance administrative…).Opérateur majeur de la politique de mémoire combattante du ministère de la Défense, l’ONACVG veille à préserver et à transmettre aux plus jeunes la mémoire et les valeurs républicaines des anciens combattants. L’ONACVG est financé par l’État et par l’Œuvre Nationale du Bleuet de France (ONBF), organisme caritatif.