Communiqués et dossiers de presse

Etats généraux de l'alimentation

 
 
Etats généraux de l'alimentation

Pierre DARTOUT, préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, Jean-Pierre RAYNAUD, vice-président du Conseil régional Nouvelle-Aquitaine et Dominique GRACIET, président de la Chambre régionale de l’agriculture, ont tenu un point presse dans le cadre des États généraux de l’Alimentation, le vendredi 20 octobre 2017 à Bordeaus Sciences Agro à GRADIGNAN.

Lancés par le Gouvernement en juillet dernier, les États généraux de l’alimentation sont un temps de réflexion et de construction collective essentiels pour l’avenir de l’agriculture et de l’alimentation française. Ils visent à faire émerger des voies de progrès permettant aux agriculteurs de vivre dignement de leur travail.

Ces États généraux comprennent 14 ateliers nationaux de réflexion sur la création et la répartition de la valeur d’une part et l’articulation entre alimentation et enjeux sociétaux d’autre part.
Le débat associe l’ensemble des parties prenantes : monde agricole et de la pêche, industrie agroalimentaire, distribution, consommateurs, restauration collective, élus, partenaires sociaux, acteurs de l’économie sociale et solidaire, et de la santé, ONG, associations caritatives et d’aide alimentaire à l’international, banques et assurances.

Le séminaire du 20 octobre était une déclinaison régionale voulue par la Préfecture, le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine et la Chambre régionale d'agriculture afin d'aborder un enjeu régional essentiel au travers de la thématique : « Comment les filières de qualité de la région Nouvelle-Aquitaine peuvent-elles contribuer à créer davantage de valeur et répondre aux attentes sociétales ? ». L'objectif des acteurs régionaux est de contribuer à la réflexion nationale et d’aboutir à des pistes d’actions concrètes en faveur de ces filières.

Les citoyens étaient également appelés à contribuer via une grande consultation publique (www.egalimentation.gouv.fr) permettant d’enrichir la réflexion. Celle-ci a ouvert le 20 juillet et s’achèvera à la fin du mois d’octobre.

L’ensemble des attendus et contributions ont servi à élaborer un agenda des solutions.