Communiqués et dossiers de presse

Examen du permis de conduire : les mesures prises permettent une nette amélioration de la situation

 
 

Le comité de service public de l'éducation routière (SPERPC) s’est réuni ce jour à la cité administrative en présence des services de l’État en charge de l'éducation routière, de la police et la gendarmerie nationale ainsi que des représentants des syndicats professionnels des auto-écoles, des associations de consommateurs et des inspecteurs du permis de conduire.

Il a donné l’occasion de dresser un premier bilan des mesures mises en œuvre à la mi-mars, à la demande du préfet de la Gironde, Didier LALLEMENT, pour faire face aux difficultés rencontrées dans le département en matière d’enregistrement des inscriptions à l’examen du permis de conduire et du manque de places d’examens.

Concernant l’enregistrement des dossiers d’examen des candidats, 700 dossiers sont aujourd’hui en instance contre 4100 au début du mois de mars. Le renforcement du dispositif avec le recrutement de vacataires et la formation de nouveaux agents titulaires, a permis de résorber significativement le stock de dossiers dans un contexte d’augmentation du nombre de candidats et de revenir à un délai d’instruction de l’ordre de 10 jours.

Concernant les examens, l’appui des moyens nationaux en inspecteurs a permis de se rapprocher de l'objectif de 3000 places d’examens de permis B aux mois de mars et d’avril.

En matière d’information, les candidats à l’examen du permis de conduire et des professionnels ont désormais accès à un accueil téléphonique ouvert tous les lundis et jeudis de 13h30 à 16h00 au 05 56 24 83 75.

Enfin, une nouvelle déléguée à l’unité éducation routière vient d’être nommée par le ministère de l’Intérieur. Elle prendra officiellement ses fonctions le 2 mai prochain.

Pour mémoire, 34 219 examens de permis B ont été organisés en Gironde en 2017 contre 31 238 en 2016.