Communiqués et dossiers de presse

Inauguration du portail Royal et présentation de la collection Marcadé (Trésor)

 
 

Le portail Royal - restauré et réouvert - ainsi que collection Marcadé ont été inaugurés en présence de Pierre DARTOUT, préfet de la région Aquitaine, préfet de la Gironde, d'Alain Juppé, maire de Bordeaux, et du cardinal Jean-Pierre Ricard, archevêque de Bordeaux, le samedi 19 septembre 2015  à la cathédrale Saint-André de Bordeaux.

Depuis plusieurs années, des opérations de restauration ont été menées, à l’initiative de l’État et en plein accord avec le clergé, sur la cathédrale Saint-André, ensemble monumental majeur du patrimoine de notre pays, classé au titre des monuments historiques et inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.
Restauration et réouverture du portail Royal
Le portail Royal, construit au milieu du XIIIe siècle, est appelé portail Royal depuis le mariage, dans cette cathédrale du roi Louis XIII avec l’infante d’Espagne, Anne d’Autriche, en 1615. Son décor gothique, finement sculpté, évoque le thème du Jugement dernier. Il était polychrome à l’origine, mais un badigeon ocre jaune est venu ultérieurement masquer et uniformiser l’ensemble.
La restauration du Portail Royal a été réalisée de 2010 à 2013 et s’inscrit dans une campagne de travaux plus vaste. Les interventions de restauration se sont appliquées à mettre jour la polychromie ancienne, dans un souci de sauvegarde et de conservation du monument.
La réouverture du Portail Royal s'est déroulée de 2014 à 2015. Elle a nécessité le déplacement et la restauration de la chaire du XVIIIe siècle. A l’intérieur, un dégagement a été réalisé afin de rendre possible la réouverture. Cette opération, a été précédée par des fouilles archéologiques qui ont permis de révéler la présence d’un sol en carreaux vernissés datant certainement du XIIIe siècle.
A l’extérieur, un aménagement et un remodelage des abords ont été aussi effectués afin d'améliorer la perception du portail.
Aménagement du trésor : la collection Marcadé
Un Bordelais amateur d’art passionné, Barthélémy Marcadé (1866–1951), a constitué durant son pastorat une importante collection d’objets liturgiques (tableaux, statues, objets, vêtements liturgiques, enluminures datant du  XIVe  au XVIIe siècle...). A sa retraite, en 1947, il fit don de sa collection à l’État qui la présenta la même année à la cathédrale Saint-André.
Une campagne de travaux menée de décembre 2014 à septembre 2015, a permis d’aménager l'ancienne sacristie, pour y assurer la pérennité et la mise en valeur des objets de cette collection. Celle-ci sera présentée au public dès le dimanche 20 septembre après midi.
Le coût global des travaux effectués de 2010 à 2015 s'élève à 3 265 000 euros, entièrement à la charge de l’Etat propriétaire.