Communiqués et dossiers de presse

Sécurisation du nouvel an en Gironde

 
 

Conformément aux instructions du Ministre de l’intérieur, Didier LALLEMENT, préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, préfet de la Gironde, avait déployé d’importants moyens préventifs et dissuasifs pour assurer le bon déroulement de la célébration du réveillon de la Saint-Sylvestre en Gironde. Au regard de la menace terroriste qui revêt désormais un caractère durable, une attention particulière a été également portée aux respects des mesures Vigipirate et à la mobilisation des forces de sécurité.

Ainsi, plus de 1300 policiers, gendarmes et pompiers ont été mobilisés durant la nuit du 31 décembre. Ils étaient chargés de sécuriser les lieux les plus sensibles, les sorties de discothèques, les transports en commun ainsi que d’assurer les secours aux personnes.

Les contrôles routiers ont été renforcés d’une part sur le créneau 17h00 et 20h00 dans un but préventif puis pendant la nuit pour les contrôles d’alcoolémie, stupéfiants et vitesse. L’emploi des véhicules banalisés et radars mobiles de nouvelle génération a été privilégié pour lutter contre les excès de vitesse. Il était recommandé d’utiliser les transports en commun, notamment le tramway qui a circulé toute la nuit dans la Métropole de Bordeaux pour permettre à tous de fêter sereinement la nouvelle année.

Par ailleurs, afin de prévenir des actes de délinquances et des faits de violences urbaines, des arrêtés préfectoraux ont été pris dès le 29 décembre pour interdire la vente et le transport de carburant au détail dans tout récipient ainsi que la vente et l’utilisation d’artifices de divertissement sur la voie publique ou en direction de celle-ci. Ces interdictions qui s’appliquaient sur l’ensemble du département ont été levées mardi 2 janvier 2018.

Il avait été également demandé aux maires et bailleurs de veiller au respect des mesures suivantes : ranger les conteneurs à ordure, fermer les locaux à poubelle, enlever les véhicules « épaves et ventouses », sécuriser les bâtiments publics, enlever les objets pouvant être utilisés comme projectiles.

Enfin, des centres opérationnels ont été activés au groupement de gendarmerie de la Gironde, à l’hôtel de police de Bordeaux et au centre opérationnel départemental d’incendie et de secours d’Ornano pour coordonner si besoin les moyens d’intervention.

Si la soirée du nouvel an se voulait avant tout festive, elle nécessitait la plus grande vigilance pour garantir la sécurité de tous et prévenir tout risque de débordement. Le préfet a appelé chacun à un esprit de responsabilité dans les comportements individuels pour que cette fête reste un moment populaire et festif.