Communiqués et dossiers de presse

régénération de la ligne ferroviaire Libourne-Bergerac ; réunion du COPIL

 
 

Pierre DARTOUT, préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, et Renaud LAGRAVE, vice-président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine en charge des infrastructures, des transports et des mobilités, ont réuni hier au lycée régional Jean Capelle de Bergerac, en présence d’Anne-Gaëlle BAUDOUIN-CLERC, préfète de la Dordogne, les représentants du Conseil départemental de la Dordogne, et des communautés d’agglomérations et de communes desservies par la ligne ferroviaire Libourne Bergerac.

La ligne ferroviaire entre Libourne et Bergerac est une ligne non électrifiée de 61,5 km à voie unique comprenant 10 gares, sur laquelle le conseil régional a augmenté de près de 50 % son offre depuis 2002. Elle accueille aujourd’hui plus de 40 trains par jour et environ 540 000 voyageurs par an.

La régénération nécessaire de cette ligne est inscrite au contrat de plan Etat-Région 2015-2020 de l’ex-région Aquitaine, pour un « montant total de 45 M€, l’État et la Région y contribuant à hauteur de 15,75 M€ chacun. SNCFSociété nationale des chemins de fer français Réseau et les autres collectivités sont sollicités pour un montant de 6,75 M€ chacun. »

Cette opération vient de faire l’objet d’études de niveau avant-projet d’un montant de  2,2 M€ co-financé par l’Etat (42,5%), le conseil régional Nouvelle-Aquitaine (42,5%) et SNCFSociété nationale des chemins de fer français Réseau.

L’objectif de la réunion était de disposer d’une présentation globale par SNCFSociété nationale des chemins de fer français Réseau de ces études, et d’envisager ensemble les solutions techniques et financières adaptées. Un groupe de travail est mis en place pour approfondir dans les prochaines semaines les hypothéses techniques et financières présentées par SNCFSociété nationale des chemins de fer français Réseau.