Communiqués et dossiers de presse

ressource en eau : interdiction de prélèvements sur de nombreux cours d'eau en Gironde

 
 

La sécheresse et les fortes chaleurs de ces dernières semaines ont brutalement dégradé la situation favorable que connaissaient les cours d’eau, fleuves ou rivières, à la fin du printemps en Gironde. Il en est de même pour les nappes, qui se tarissent rapidement et qui ne pourront pas jouer leur rôle de soutien d’étiage cet été. En ce début juillet, le lit des rivières se rétrécit, la température de l’eau est élevée. Pour de nombreux petits cours d’eau, la situation est semblable à celle habituellement constatée à la fin de l’été. La vie biologique y est menacée. Les débits des grands fleuves et affluents tendent déjà vers leur plancher d’étiage, et une vigilance s’impose.

Au vue de la situation et après avoir réuni la cellule départementale de gestion et de préservation de la ressource, Pierre DARTOUT, préfet de la région Aquitaine, préfet de la Gironde, a pris un arrêté qui réglemente temporairement l'écoulement, les prélèvements et les usages de l'eau en Gironde.

Cet arrêté :

- interdit tous les prélèvements sur les bassins versants suivants : le Deyre, le Glaude, le ruisseau de la Grave, la Mouliasse (l’Arec), le canal de la Berle, la Laurina (le Moulinat), le canal des Etangs en aval du Lac de Lacanau à l’exutoire du Bassin d’Arcachon, l’Eau Blanche, l’Eau Bourde, la Jalle de Castelnau, le Moron, le ruisseau de la Virvée à l’amont du Pont des Planquettes, le Saucats, le Meudon, la Barbanne, le Palais (le Ratut), le Seignal, le Lavié, la Laurence, le ruisseau de Brion ;

- restreint les prélèvements à usage agricole sur la Bassanne non réalimentée en amont de la commune de Savignac, à l’aide de tours d’eau, et restreint les autres prélèvements avec une interdiction 3 jours par semaine, soit le samedi, le dimanche et le lundi ;

- restreint tous les prélèvements sur le Gaillardon (le Grand Estey), le Lisos et la Gamage avec une interdiction 3 jours par semaine, soit le samedi, le dimanche et le lundi ;

- interdit les manœuvres de vanne et les travaux sur les berges des cours d’eau précédemment cités. Pour tous les autres cours d’eau du département, il est rappelé aux gestionnaires de faire preuve de vigilance quant aux manœuvres de vannes susceptibles de nuire à la vie aquatique.

Contrairement à de nombreux départements voisins, la Gironde a la chance, pour l’alimentation en eau potable, de bénéficier de ressources souterraines de qualité, moins dépendantes des variations climatiques saisonnières. Ces ressources demeurent néanmoins rares et précieuses. Dans ce contexte, il est plus que jamais nécessaire d’assurer une gestion économe de l’eau en particulier pour des usages « accessoires » (arrosage des pelouses par exemple). Pour être efficaces, ces réflexes citoyens doivent s’inscrire dans la durée.

Des informations et des conseils peuvent être obtenus sur les sites : http://www.jeconomiseleau.org
ou http://www.eaufrance.fr/