Communiqués et dossiers de presse

signature de la convention "Ethnopôle basque - Euskal etnopola"

 
 

Arnaud LITTARDI, directeur régional des Affaires culturelles de la Nouvelle-Aquitaine, Mikel ERRAMOUPSE, président de l’Institut culturel basque, Pierre-Cyrille HAUTCOEUR, président l’Ecole des Hautes Études en Sciences Sociales, Rainer Maria KIESOW, directeur du Centre Georg Simmel, ont signé la convention d’Ethnopôle basque-Euskal etnopola, en présence d’Eric MORVAN, préfet des Pyrénées-Atlantiques, le vendredi 23 juin 2017 à la Cité des Arts à Bayonne.

Le label d’Ethnopôle basque est un label national attribué par la commission nationale du patrimoine ethnologique et du patrimoine culturel immatériel. Il a été attribué à l’unanimité au consortium formé par l’Institut Culturel Basque (ICB) et l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS),  au titre du patrimoine culturel immatériel basque, le 12 janvier dernier.

L’Ethnopôle basque/Euskal etnopola est ainsi le neuvième ethnopôle au plan national, et le second en Nouvelle-Aquitaine, après l'In'Oc en 2012 sur le Patrimoine immatériel occitan. Ce label est octroyé à un organisme capable d'enrichir la recherche sur le patrimoine immatériel, et de proposer des orientations culturelles de transmission et de vitalisation d'intérêt national, intégrant une démarche de recherche-action.

La convention a formalisé le programme de l'Ethnopôle basque-Euskal etnopola, portant sur le rapport « patrimoine/création », en particulier dans les domaines de la danse, du chant et de la musique, ainsi que dans celui du rapport entre la pluralité linguistique et la création littéraire, pour une « appropriation inventive et choisie du passé ».

Cette signature a traduit la politique volontariste du ministère de la Culture sur ce territoire depuis 25 ans et la co-construction de politiques publiques culturelles entre l’État et les collectivités territoriales, autour d’une langue et d’une culture de France.

Une conférence de l’anthropologue Gérard Lenclud sur le patrimoine et la création, suivie d’interventions artistiques de la compagnie Bilaka, des élèves du Conservatoire et du bertsulari Sustrai Colina ont conclu cette signature.

Le premier séminaire de travail entre chercheurs de l’EHESS et universitaires de Nouvelle-Aquitaine a concrétisé la recherche scientifique de l’Etnopôle basque-Euskal etnopola ont eu lieu dès le vendredi après-midi.